Cliquez sur le bouton pour afficher la carte.

Adresse & Contact

Notre adresse

Tunisie

Tunisie: Chawki Tabib, avocat au Barreau de Tunis, ancien Bâtonnier de l’Ordre National des Avocats de la Tunisie (ONAT) et ancien Président de l’instance nationale de la lutte contre la corruption, placé en résidence surveillée

Lundi 30 août 2021

Monsieur Chawki TABIB, avocat au Barreau de Tunis et ancien Bâtonnier de l’Ordre est un éminent avocat, fondateur et Président de la Ligue tunisienne pour la citoyenneté. Il est membre de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme et de l’Association tunisienne des jeunes avocats.

Il est également le Président fondateur de l’Organisation arabe des jeunes avocats, membre du Conseil national de l’Ordre national des avocats de Tunisie depuis juin 2004 et a été nommé en 2016 Président de l’instance nationale de la lutte contre la corruption (INLUCC), il a exercé cette fonction jusqu’à son éviction et son placement en résidence surveillée le 20 aout 2021.

Cette décision fait suite à la transmission au Parquet par l’INLUCC d’un dossier concernant des irrégularités dans déclaration de patrimoine du chef du gouvernement.

Le maintien de M. Chawki Tabib en résidence surveillée en vertu d’un décret régissant l’état d’urgence, sans le moindre débat contradictoire et sans l’intervention du juge judiciaire, constitue une grave atteinte à ses droits fondamentaux et l’empêche, de fait, d’exercer sa profession d’avocat.

L’OIAD condamne fermement cette mesure.

L’OIAD appelle les autorités tunisiennes à garantir l’exercice indépendant de sa profession à M. Chawki Tabib conformément aux principes de base relatifs au rôle du barreau (1990) qui disposent :

« Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats puissent s’acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue et puissent voyager et consulter leurs clients librement, dans le pays comme à l’étranger» (Principe 16) ;

L’OIAD demande également que soient respectés les droits fondamentaux ainsi que les garanties procédurales de M. Chawki Tabib en application des dispositions de la Constitution tunisienne.

L’OIAD suivra avec une attention particulière cette affaire.