MEXIQUE : L’OIAD dépose un dossier d’Amicus Curiae en soutien aux victimes de l’affaire « Digna Ochoa »

MEXIQUE : L’OIAD dépose un dossier d’Amicus Curiae en soutien aux victimes de l’affaire « Digna Ochoa »

 

24 mai 2021

L’Observatoire International des Avocats en Danger et la Fondation des Avocats Espagnols ont soumis un mémoire d’Amicus Curiae à la Cour interaméricaine des droits de l’homme (Cour IDH) dans le cadre de l’affaire « Famille de Digna Ochoa y Placido c. Mexique ».

Digna Ochoa y Plácido était une avocate mexicaine spécialisée dans la défense des droits de l’homme qui est morte violemment le 19 octobre 2001, après avoir été la cible de menaces pendant des années pour des raisons liées à son travail professionnel.

Les éléments d’analyse et de contexte offerts à la Cour IDH par le biais du mémoire d’amicus permettent de conclure que les conditions idéales n’étaient pas réunies pour assurer la protection de Digna Ochoa y Plácido face à ces menaces et à la situation de risque qui en découlait. En d’autres termes, les autorités publiques n’ont pas respecté leur devoir de garantir la protection de la victime, ce qui inclut l’enquête sur les menaces reçues au cours des années précédentes.

Et ce, bien qu’ayant bénéficié de mesures de protection provisoires émises par la Cour interaméricaine, qui ont été retirées deux mois avant la mort violente de notre confrère le 19 octobre 2001.

Le mémoire d’amicus curiae est principalement basé sur les conclusions décrites dans le rapport de la Fondation des Avocats Espagnols « Impunité et vulnerabilité : affaire Fernández Ortega et autres c. Mexique », publié en octobre 2010. Ce rapport était basé sur une vérification sur place de la mise en œuvre des mesures provisoires accordées par la Cour interaméricaine dans l’État de Guerrero. Les recommandations émises dans ce rapport ont conduit à l’élaboration par la Fondation des Avocats Espagnols d’un protocole d’enquête sur le crimes commis contre les défenseurs de droits humains dans l’État de Guerrero, qui accompagne le mémoire d’amicus curiae en annexe.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour accéder à l’Amicus et à l’annexe.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.